Regen Europe est un nouveau salon majeur dédié à la valorisation énergétique et aux sous-produits issus des flux de biomasse et des déchets.

Le pouvoir calorifique de nombreuses ressources tels que les déchets résiduels agricoles, ordures ménagères, csr, boues sèches etc... peuvent être converties en énergie grâce à une gamme de technologies incluant la méthanisation, la torréfaction, la pyrolyse, la pyrogazéification, le traitement plasmatique etc. Les formes d'énergie résultantes incluent le chauffage, le chauffage et l'électricité ainsi que le biométhane via la méthanation du syngas.

Un large programme pour les deux jours incluant un riche programme de conférences internationales avec traduction simultanée, des Rendez-Vous d'Affaires Internationaux, des visites techniques, le Concours de l'Innovation etc... et trois événements complémentaires en parallèle pour l'énergie biomasse et le traitement de l'eau font de ReGen Europe le rendez-vous incontournable pour 2019 !

MATIERES PREMIERES : diverses matières premières issues des déchets tels que résidus solides de l’agriculture, csr, boues sèches, plastiques, pneus, déchets industriels et municipaux non renouvelables… peuvent être utilisées pour produire, via de différentes technologies de transformation, une variété de formes énergétiques vertes.

PROCESSUS : Des procédés variés incluant la méthanisation, la torréfaction, la pyrolyse, la pyrogazéification, le traitement plasmatique… appliquent des températures croissantes dans le but d’extraire le contenu énergétique sous la forme désirée ainsi que des sous-produits.

OUTPUTS : une large variété de réalisations sont possibles à partir des différents processus de transformation en produisant de l'énergie directe ou des combustibles solides, liquides ou gazeux, par exemple: biocharbon, biogaz, syngaz, poudres métalliques, méthane (méthanisation du syngaz), kérozène.

VALORISATION ENERGETIQUE : les opportunités de valorisation énergétique incluent la chaleur (ou vapeur), chaleur et électricité ainsi que le méthane qui peut être injecté directement dans le réseau de gaz ou utilisé dans les transports (un combustible nommé biognv – bio gaz naturel pour véhicules), secteur aérien.