Bio360 Expo

Combinant les mondes convergeants du biogaz, de la biomasse, du waste-to-x, de la capture et de l'utilisation du carbone, de la séquestration du carbone, de la bioéconomie... le salon Bio360 offre une vision panoramique de tout ce qui est bio-sourcé.

Fort d'une expérience avérée dans la gestion d'événements dédiés à la bioénergie depuis plus de 15 ans, BEES a réuni ses trois salons historiques Biogaz Europe, Bois Energie et ReGen Europe sous la bannière Bio360 où nous les rassemblons sous un même toit, sous une même rubrique et dans une seule direction… faire en sorte que nous adoptions pleinement une économie renouvelable et bio-sourcée et que l'économie fossile devienne un sujet du passé.

L'événement lui même attire 7000 professionnels et 450 exposants provenant de 35 pays et 5 continents. Son caractère hautement international est renforcé par un riche programme de conférences avec traduction simultanée, un large panel de conférenciers internationaux et des réunions d'affaires B2B internationales.

Bio360 associe à la fois la capture directe d'énergie et de nouvelles voies pour valoriser différents flux de ressources de déchets. Le pouvoir calorifique de nombreuses ressources telles que les ordures ménagères, csr, granulats de caoutchouc, boues sèches notamment... peut être converti en énergie grâce à une gamme de technologies incluant la combustion, la méthanisation, la torréfaction, la pyrolyse, la thermolyse, la pyrogazéification, la gazéification hydrothermale, le traitement plasmatique etc. Les formes d'énergie résultantes comprennent la chaleur, la cogénération ainsi que le biométhane par la méthanation du gaz de synthèse. Les déchets transformés en carburants, les routes et le plastique sont également de nouveaux domaines de valorisation des déchets qui arrivent maintenant sur le marché.

 

MATIERES PREMIERES : diverses ressources issues des déchets, telles que les résidus agricoles, csr, boues sèches, plastiques, pneus, déchets industriels et municipaux non renouvelables… peuvent produire, via différentes technologies de transformation, une large variété de formes énergétiques vertes.

PROCESSUS : Des procédés variés incluant la combustion, la méthanisation, la torréfaction, la pyrolyse, la thermolyse, la pyrogazéification, la méthanation… appliquent des températures croissantes dans le but d’extraire le contenu énergétique sous la forme désirée.

OUTPUTS : une large gamme de productions est possible à partir des différents processus de transformation en produisant de l'énergie directe ou des combustibles solides, liquides ou gazeux, par exemple: biocharbon, biogaz, syngaz, poudres métalliques, biométhane (méthanation du syngaz), carburant pour l'aviation.

VALORISATION ENERGETIQUE : les possibilités de valorisation énergétique incluent la chaleur (ou vapeur), cogénération ainsi que le biométhane qui peut être injecté directement dans le réseau de gaz ou utilisé dans les transports (un combustible nommé biognv – bio gaz naturel pour véhicules), secteur aérien.

Biogaz »

Le salon Bio360 réunit l'ensemble du secteur du biogaz couvrant la chaîne d'approvisionnement des matières premières et son prétraitement, le processus entier de la méthanisation et de la gestion du digestat jusqu'à la valorisation énergétique, incluant co/tri-génération, épuration et méthanation en biométhane et combustibles biognv, le captage et l'utilisation du CO2, etc. La méthanisation et le biogaz représentent une activité de diversification importante pour l'agriculture avec de multiples avantages positifs en termes d'environnement, de décarbonisation, de diversification des revenus, de gestion des déchets, de gestion des engrais, de l'emploi local ainsi que pour d'autres fournisseurs de services de gestion des déchets traitant de grands volumes de flux de biodéchets, les municipalités locales et l'industrie.

MATIERES PREMIERES : Les substrats pour alimenter la méthanisation sont issus de flux multiples : déchets agricoles, d'animaux, agro-alimentaires, ou de restaurant, cultures intermédiaires, fraction organique des centres de traitement des déchets,  eaux usées.

PROCESSUS : la méthanisation a lieu dans un digesteur par l’interaction de bactéries et de microbes avec les substrats renforcée par la chaleur et par le temps. Le biogaz résultant est principalement composé de CH4 et CO2 avec de plus faibles quantités de H2S et d'ammoniaque.

OUTPUTS : le biogaz peut-être directement brûlé dans un moteur à gaz ou épuré pour obtenir du biométhane. Le CO2 restant peut être traité avec de l’H2 (provenant d'énergie éolienne ou solaire en excès) pour générer du biométhane supplémentaire, un processus appelé méthanation.

VALORISATION ENERGETIQUE : les possibilités de valorisation énergétique du biogaz sont la chaleur, vapeur ou la cogénération. Le biométhane peut être injecté directement dans le réseau de gaz ou utilisé dans les transports : biognv - transport routier, biognl - transport routier et maritime.

Biomasse »

Bio360 associe la biomasse solide à l'énergie pour la cogénération à usage industriel et municipal, le chauffage ainsi que le refroidissement à partir des flux de bois et de déchets agricoles. La capture et l'utilisation du CO2, la séquestration du carbone par le biochar, la méthanation du gaz de synthèse pour produire du biométhane ainsi que d'autres processus pour produire des biocarburants liquides, des produits chimiques, des nutriments et d'autres matériaux représentent de nouveaux domaines et opportunités pour la valorisation de la biomasse solide.

MATIERES PREMIERES : de multiples sources ligneuses tels que le bois déchiqueté, le bois en fin de vie, les déchets de bois ainsi que les sous-produits de l’industrie du bois, peuvent générer de l’énergie sous plusieurs formes énergétiques, via l’utilisation de différentes technologies de transformation.

PROCESSUS : Des processus variés incluant les chaudières à bois, la torréfaction, la pyrolyse, la thermolyse, la pyrogazéification, la méthanation… appliquent des températures croissantes dans le but d’extraire le contenu énergétique sous la forme souhaitée, soit directement ou sous forme de combustible.

OUTPUTS : une large gamme de productions est possible à partir de différents processus de transformation en énergie directe ou en combustible solide, liquide ou gazeux, par exemple: : black pellets (substitut du charbon), biocharbon, bio-huile (chauffage, cogénération), syngaz, méthane, carburant pour l'aviation.

VALORISATION ENERGETIQUE : les possibilités de valorisation énergétique incluent la chaleur (chauffage collectif ou vapeur), la cogénération ainsi que le biométhane qui peut être injecté directement dans réseau de gaz ou utilisé dans les transports (biognv – bio gaz naturel pour véhicules), secteur aérien.